Rêver l’organisation

44

L’ « appreciative inquiry » ou « exploration appréciative » est une méthode de conduite de changement qui marque une rupture avec l’approche traditionnelle par la résolution de problèmes pour centrer l’attention et faire reposer le changement sur les réussites, les acquis et les énergies positives de l’entreprise, ceci selon une méthodologie précise.

De quoi s’agit-il ?

Le premier constat : Chaque organisation a quelque chose qui fonctionne bien, qui lui donne vie, efficacité et assure ses réussites.

L’exploration appréciative commence par la découverte de ce qui est positif et qui fonctionne déjà dans le cadre de l’objectif de progrès que se donne l’entreprise ou l’équipe.

C’est ce « noyau de réussite » qui sert de point d’appui énergisant et inspirant pour l’élaboration du nouveau projet.

En quoi est-ce différent des approches traditionnelles ?

Les approches traditionnelles du changement ont un point commun : elles considèrent toutes les organisations ou les entreprises comme des problèmes à résoudre.

L’approche par la résolution de problème comprend en général plusieurs étapes : identifier le problème, rechercher et analyser les causes, proposer et appliquer des solutions et mesurer les résultats.

Cet état d’esprit, tourné vers la résolution de problèmes a dominé le monde du travail pendant des années et a fait preuve d’une certaine efficacité.

Le questionnement dans le cadre de l’exploration appréciative :

Les questions posées lors d’une enquête ont une influence significative sur les directions qui seront prises :

  • Les questions qui portent sur les problèmes et les déficiences de l’organisation ont tendance à générer de la résistance, du pessimisme, du doute, de l’accusation mutuelle et de l’autojustification.
  • En revanche, les questions qui mettent en valeur les forces, les réussites suscitent enthousiasme, créativité, espoir, motivation et engagement. De nouvelles orientations apparaissent et des actions innovantes sont engagées.

Avec l’exploration appréciative nous avançons en examinant ce qu’une organisation a vécu et réussi de mieux, ce qui continue à exister dans ce sens et ce qu’elle sera dans le futur.

En explorant et en étudiant ces moments, nous utilisons les forces des personnes et de l’organisation comme un tremplin pour des réussites futures.

L’exploration appréciative aide les gens à identifier ce qu’ils veulent de plus, à créer une vision partagée de l’avenir et à transformer cette vision en réalité.

Pourquoi l’exploration appréciative donne-t-elle de bons résultats ?

L’exploration appréciative donne de bons résultats car elle

  • Construit des relations positives, un esprit de corps et de la responsabilité partagée
  • Permet aux gens d’être écoutés et de participer de façon significative
  • Encourage les gens à partager leurs rêves et leur vision du futur
  • Donne des pistes d’action pour construire le futur
  • Aide les gens à être positifs et leur en donne les moyens

Quelles sont les phases de travail avec l’exploration appréciative ?

Il n’y a pas une seule et unique façon d’utiliser l’exploration appréciative, cependant le processus comprend toujours 5 phases :

  • Découverte: Apprécier ce qui est talents, ressources, piliers, réussites
  • Devenir: Imaginer ce qui pourrait être – Que voulez-vous?
  • Décision: définir comment sera-t-il- Quels grands chantiers?
  • Déploiement: créer ce qui sera: Qu’allons-nous faire? Nos actions

En conclusion, l’enquête appréciative génère des émotions positives, reconnues scientifiquement pour donner des résultats durables et augmenter l’engagement de façon significative.

Source : Inovane